jeudi 11 septembre 2014

Bilan au bout de 6 mois



Ça fait environ 6 mois que nous avons commencé tout doucement à devenir minimalistes. Bien sur, on est loin du but, mais ça commence à se voir et aussi à se ressentir dans notre vie quotidienne. Ce bilan va me servir également à établir la liste et les priorités pour les prochaines étapes.

Ce qui a été désencombré

Je dois dire qu'en 6 mois, même si je n'ai pas compté, un nombre très élevé d'objets a quitté la maison. Voici un résumé pièce par pièce.

J'ai commencé par le moins sentimental, la cuisine, de laquelle j'ai éliminé de nombreux ustensiles en trop, ou inutiles tels que la saucière électrique (jamais utilisée), les accessoires du four (tourne broche) ou du robot qui ne servent jamais. J'ai un peu triché en mettant à la cave quelques objets rarement utilisés (presse purée, service à fondue).
Il reste encore trop de bols de différentes tailles et des mugs reçus en cadeaux, assez moches mais auxquels les enfants sont attachés.

La salle de bain est la pièce dans laquelle le désencombrement est le plus visible, car il a permis de supprimer un meuble ! J'ai bien désencombré et réorganisé ce qui restait de manière à pouvoir éliminer une vieille bibliothèque qui servait à ranger notamment les serviettes de toilette et quelques magazines (en photo ci-dessous une fois vidée).




J'ai surtout réduit mes produits de beauté et de maquillage pour ne garder que le strict minimum. Je ne me servais pas du reste de toutes façons. J'ai également éliminé tous les médicaments périmés ou dont nous avons oublié l'utilité. Le nombre de serviettes a été largement réduit, je fais des lessives régulièrement et on n'a pas la place de recevoir 10 personnes! Je dois dire que ça a été un plaisir de jeter les vieilles serviettes moches données par ma belle-mère après notre mariage !
J'ai réduit les produits d'hygiène en passant à la coupe menstruelle (ça m'a d'ailleurs changé la vie, quel dommage de ne pas en avoir entendu parler plus tôt voir ici par exemple).
J'ai jeté les magasines de décoration que je ne relis jamais.
J'ai éliminé les vieux tapis de bains que je gardais pour je ne sais quelle raison, j'en ai gardé un seul de rechange.
Je ne vois pas trop ce que je pourrais éliminer de plus dans cette pièce à part plus tard le maquillage des enfants spécial Halloween.

La chambre
Alors là, j'ai bien avancé sur les chaussures et les vêtements mais il me reste énormément à faire.
J'ai encore trop de vêtements que je ne mets quasiment jamais mais dont j'ai beaucoup de mal à me défaire. Pareil pour certaines paires de chaussures à talon qui ne sont pas confortables mais que je garde au cas où (sortie, mariage). Bref il y a encore du boulot !
J'ai limité au maximum le linge de lit et donné toutes les vieilles housses de couette à ma mère pour sa chambre d'amis.


Les chambres des enfants ont vraiment changé mais je dois avouer que notre tâche est facilitée car ils arrivent à un âge où ils jouent beaucoup mois. La plupart des jouets ont été vendus lors d'un vide coffre à jouets. J'ai jeté des tonnes de peluches (pourquoi les gens offrent autant de peluches ?). Il ne reste que quelques légos. Et beaucoup trop de livres.

Pour le salon on est encore assez loin du but. J'ai donné la majorité des livres policiers mais il me reste des tonnes de livre. J'ai trié les CD et les DVD, mais je réalise qu'on n'écoute pas non plus les CD qui restent. J'ai donné les jeux de société pour enfants plus jeunes. J'ai trié tous les papiers et éliminé tous ceux qui n'ont pas besoin d'être gardés (factures de plus de 2 ans...). Ca fait une quantité énorme de documents.

Le garage est un piège. En effet on a beaucoup de place pour stocker ! Pour l'instant nous avons juste éliminé le plus gros, le vieux canapé, l'ancien téléviseur, les fonds de pots de peinture. Il reste énormément à faire, en particulier il faut que mon mari trie et range ses outils !

Les changements dans notre vie quotidienne

Le changement principal, c'est une vraie réduction du temps passé à ranger et faire le ménage. Moins d'objets ou de papiers qui trainent, moins de bibelots, moins de livres. On peut directement commencer le ménage en dépoussiérant puis en passant l'aspirateur, je n'ai pas besoin de ranger avant. Tout le temps gagné est consacré à faire des choses que j'aime, à passer du temps en famille, ou simplement à ne rien faire.
Commencer son week-end en buvant un café avec un chat sur les genoux sans culpabiliser parce que la maison n'est pas rangée, c'est un bonheur simple mais tellement appréciable !

Le vide attire le vide: c'est tout bête, mais quand vous êtes dans une pièce où rien ne traîne, vous avez plus de scrupules à laisser traîner quelque chose (une facture au bout de la table par exemple).  C'est un cercle vertueux. Et pourtant, il y a encore quelques mois, il n'était pas rare qu'on finisse la semaine avec une pile de papiers en bout de la table qu'on poussait pour mettre le couvert ! Ca marche quand même moins bien sur les enfants, il faut bien le reconnaître !
L'espace: moins d'objets, moins de meubles, plus d'espace. C'est d'autant plus appréciable  quand on voit le prix du m2!


Moins d'envie de consommer: moins de télévision, plus de magazines, c'est moins de tentations de dépenses. Je n'ai plus du tout envie de passer un samedi à faire les boutiques de vêtements. Pour l'instant ça ne se voit pas sur notre budget car on a eu des dépenses importantes pour la maison, mais à terme je suis sûre que ça se verra.

Un blog en français

Il y en a peu qui traitent du sujet, en voici un.

Si vous lisez l'anglais

Un article qui peut vous motiver pour commencer.


Nouvelles du week-end

Ce week-end, j'ai enfin jeté mes getas que j'avais ramenées du japon il y a presque 20 ans. Ca fait des mois que j'hésitais à chaque fois que je passais devant, parce que c'est sur je ne m'en sers jamais, mais j'y étais quand même attachée comme à tous mes souvenirs de cette époque. J'ai vérifié sur internet, c'est invendable, autour de moi ça n’intéresse personne alors elles vont partir aux prochains encombrants.
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire